Les enjeux


 Les décès maternels pourraient être facilement évités. Les femmes meurent parce qu’il n’y a pas les ressources, ni les moyens nécessaires. Toutes les femmes doivent avoir accès aux soins prénatals pendant la grossesse, bénéficier de l’assistance d’un personnel qualifié lors de l’accouchement et recevoir des soins et un soutien au cours des semaines qui suivent cet accouchement."

Des décès évitables

 En 2018, l'ONU déclare qu'une femme sur 37 décède pendant un accouchement en Afrique subsaharienne, alors qu'ici, c'est une femme sur 6500. De plus, un enfant sur treize est mort avant l'âge de cinq ans dans cette région, toujours d'après les statistiques de l'ONU."

Des statistiques inquiétantes

 Environ la moitié de ces décès surviennent pendant le premier mois de leur existence. Quelque 7000 nouveau-nés ont ainsi perdu la vie quotidiennement en 2018. Au total, 2,8 millions de femmes enceintes ou en couches et de nouveau-nés périssent chaque année et, dans la plupart des cas, cela pourrait être évité."

Il faut que ça cesse